La réforme territoriale adoptée à l’Assemblée Nationale

Mots-clés

, , ,

Mardi 25 novembre, les Députés ont adopté en deuxième lecture, par 277 voix contre 253, le Projet de Loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.

Ce Projet de Loi crée une nouvelle carte de France avec 13 régions métropolitaines.

Photo carte nouvelles régions

J’ai choisi de ne pas voter contre mais de m’abstenir sur ce texte car je suis depuis le début favorable à une fusion du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie pour une créer une grande région du Nord de la France qui ait un véritable poids entre les métropoles de Paris, Londres et Bruxelles.

En revanche, je n’ai pas voté pour car je dénonce la méthode utilisée. En effet, nous avons dû nous prononcer sur une carte des régions sans mêmes connaître les compétences qu’auront ces futures régions puisque cela fera l’objet d’un autre texte que nous étudierons plus tard.

Mobilisation des Cadets-Bourbon en faveur de l’agriculture française

Mots-clés

, , , ,

Les Cadets-Bourbon, dont je fais partie, est un groupe composé de sept jeunes parlementaires UMP : Damien Abad, Julien Aubert, Alain Chrétien, Guillaume Chevrollier, Viginie Duby-Muller, Laurent Marcangelli et moi-même.

Face à la situation inquiétante dans laquelle se trouvent les agriculteurs de notre pays, nous avons décidé de présenter une Proposition de Résolution à l’Assemblée Nationale demandant au Gouvernement de mettre en œuvre rapidement un dispositif pour informer davantage les agriculteurs des nouvelles règles de la Politique Agricole Commune.

En effet, les agriculteurs font face à de plus en plus de contraintes liées à l’environnement réglementaire. De ce fait, il est primordial que le Gouvernement, s’il souhaite la pérennité de notre agriculture, aide les agriculteurs à prendre en compte les nouvelles réglementations européennes.

Cette Proposition de Résolution sera le thème du déplacement des Cadets-Bourbon demain, mardi 25 novembre, à Vesoul, ville dont Alain Chrétien est le député-maire.

Vous pouvez cliquer sur les photos ci-dessous pour lire le communiqué de presse sur ce déplacement ainsi que la Proposition de Résolution sur l’agriculture.

CP Cadets Bourbons - PhotoPPR Agriculture - Photo 1

Mon passage sur BFM TV

Mots-clés

, , , ,

Mardi 4 novembre j’étais l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV.

Lors de cet entretien nous avons parlé des manifestations contre le barrage de Sivens, de la campagne de Nicolas Sarkozy ainsi que de la taxe sur les résidences secondaires envisagée par le Gouvernement.

Si vous souhaitez voir ou revoir mon intervention, vous pouvez cliquer sur la vidéo ci-dessous.

Photo BFM 4 nov

Sur Mots Croisés ce soir !

Mots-clés

, , , , ,

photo mots croisésJe serai ce soir dans l’émission Mots Croisés présentée par Anne-Sophie Lapix sur France 2.

Avec Malek Boutih, député PS de l’Essonne et ancien président de SOS Racisme, Barbara Pompili, députée de la Somme et co-présidente du groupe EELV à l’Assemblée nationale, et Louis Aliot, député européen et vice-président du Front National, nous débattrons sur la situation des migrants à Calais ainsi que sur le barrage de Sivens.

Pour ceux qui veulent suivre le débat, rendez-vous à 22h55 sur France 2 ! Pour ceux qui n’ont pas accès a une télévision mais à un ordinateur, vous pouvez le regarder ici

Adoption difficile du budget de la Sécurité Sociale

Mots-clés

, ,

PLFSS 2015

Aujourd’hui, mardi 28 octobre, l’Assemblée Nationale a adopté le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2015.

Le Gouvernement n’a obtenu qu’une très courte majorité. En effet, seulement 270 députés ont voté en faveur du texte contre 245 qui l’ont rejeté et 51 députés qui se sont abstenus. Ainsi, les abstentionnistes et les opposants au Budget de Sécurité Sociale pour l’année prochaine sont plus nombreux que ceux qui l’ont soutenu.

Dans les rangs de la majorité, 34 députés socialistes se sont abstenus, tout comme 14 députés écologistes.

Pour ma part, j’ai voté contre ce texte car, une fois de plus, le Gouvernement a préféré s’attaquer aux classes moyennes plutôt que de s’attaquer aux dépenses publiques.

La modulation des allocations familiales pour les foyers dont les revenus mensuels excèdent 6 000 € est une grave atteinte à la politique familiale de notre pays. Cette modulation est néfaste et montre une fois de plus que le Gouvernement a définitivement abandonné les promesses qu’il avait faites aux Français.

De plus, ce texte supprime le taux réduit de CSG pour près de 500 000 retraités. Ici encore, le Gouvernement s’en prend aux classes moyennes. Les classes moyennes sont bel et bien, et c’est dramatique, les sacrifiées du Gouvernement de Manuel Valls.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 38 autres abonnés